dimanche 30 juin 2013

Frédérick Rapilly, Un portrait marrant sur le site K-Libre




















Biographie Frédérick Rapilly


Naissance à Vannes le 18 mai 1968.
Né en Bretagne dans le Morbihan, Frédérick Rapilly, après avoir été viré dix-sept fois de la maison familiale et obtenu tant bien que mal un Bac D (scientifique) a renoncé à des études de médecine et aux écoles de commerce pour des études de droit à Rennes. Là-bas, entre un DEA en droit communautaire et un DEUG de Chinois (interrompu au bout d'un an), il a - dans le désordre - été animateur d'une émission de rock sur Canal B, rédacteur en chef de Labération, un fanzine étudiant, DJ et organisateur des premières rave-parties en Bretagne (sans le savoir), professeur de tennis, organisateur d'expositions et peintre "abstracto-primitif". Il a également co-créé un label de musique baptisé Lord's Records, et un club de surf à Quiberon (sans savoir le moins du monde surfer...) qui existe toujours et s'appelle Breizh Surfing Association.

Gros lecteur, fan de Ray Bradbury (Chroniques Martiennes), d'Alfred Angelo Attanasio (Radix) et de John Steinbeck (À l'Est d'Eden), il découvre les polars avec James Ellroy (Le Dahlia noir) et Chester Himes (La Reine des Pommes), tout en préférant le premier nommé.

C'est alors qu'il commence à avoir l'idée d'écrire un jour un roman mais il devient d'abord journaliste et travaille et collabore pour une quarantaine de titres dont - pêle-mêle - Ouest-FranceFrance DimancheTennis Magazine,Neptune YachtingNewlookLe Journal de MickeyLe Journal du Dimanche,Match du MondeBon VoyageParis Match, et Télé 7 Jours.

Pendant une demi-douzaine d'années, il parcourt la planète pour interviewer les Spice Girls à Bali, Bono de U2 à New York (mais aussi les 2 Be 3), Johnny Hallyday à Los Angeles, les Bee Gees à Miami, Cheb Mami à Oran, Hugh Laurie à La Nouvelle-Orléans, tester Koh-Lanta en Nouvelle-Calédonie ou encore Pékin Express aux Philippines tout en faisant des reportages sur les cow-boys dans le désert de Gibson en Australie, les dernières tribus aborigènes entrées en contact avec les blancs, etc.

Entretemps, il écrit ou co-écrit trois livres : une biographie à la première personne du chanteur Frank Michael, une biographie de Laure Manaudou, et un essai sur la série Mentalist avec Simon Baker.

Parmi les jobs improbables qu'il a fait, Frédérick Rapilly a co-animé deux fois la version française des European MTV Awards et travaillé sur la version russe de Paris Match.

Fan de surf, bien que s'y étant mis très tard (à vingt et un ans), il a testé les vagues du monde entier, depuis la Bretagne jusqu'à Hawaii, en passant par l'Australie, les Canaries, la Californie, le Brésil, le Costa Rica, la République Dominicaine, la Thaïlande et Bali... Pendant tous ces voyages, il a toujours beaucoup lu.

Il met trois ans à écrire Le Chant des Âmes, premier thriller, en s'inspirant de sa propre vie et de ses voyages. Un coup de fil de David S. Khara, ancien copain de fac perdu de vue depuis vingt ans devenu auteur, le décide à signer avec les éditions Critic. La nouvelle version de "Teknokiller" est devenu "Le Chant des Âmes.". La suite, Le Chant du Diable, a été écrite en neuf mois en France, en Thaïlande et à Bali. Le plus souvent la nuit, après le travail (il est rédacteur en chef adjoint de Télé 7 Jours).

Il préfère aujourd'hui la cigarette électronique aux cigarillos, ce qui est peut-être salvateur pour sa pratique du squash et de l'art martial chinois wing shun, et a une addiction pour certaines séries télé américaines, qu'il peut faire passer pour une maladie professionnelle.




http://k-libre.fr/klibre-ve/index.php?page=auteur&id=3535